Top 20 des endroits les plus pollués dans le monde

Plusieurs endroits dans le monde sont très pollués. Parfois, c'est tellement pollué que cela peut s'avérer dangereux pour votre santé. Voici 20 places où vous ne devriez jamais voyager à moins de vouloir sauver l'environnement!

1405

Il est indéniable que notre planète est belle. La preuve: nous sommes entourés de paysages splendides faits de plages, de chutes d’eau, de montagne et plus encore! Cependant, un manque de soin de notre part peut avoir des effets dévastateurs sur notre belle planète. De fait, nos gestes peuvent avoir des conséquences catastrophiques sur notre environnement. Ce qui est vraiment fâchant, c’est que chaque endroit fortement pollué peut être nettoyé en appliquant et en maintenant des politiques environnementales simples! Dans l’article d’aujourd’hui, nous passerons en revue les 20 endroits les plus pollués de la planète Terre.

20. Tianying, Chine

L’exploitation minière est la principale cause de pollution à grande échelle, et cela reste vrai pour Tianying, en Chine. La principale source de revenus de cette ville provient de l’extraction du plomb et d’autres métaux lourds qui, lorsqu’ils sont manipulés sans précaution, peuvent transmettre une tonne de problèmes de santé pendant plusieurs générations. Les habitants de Tiayig souffrent de QI plus faibles et de difficultés d’apprentissage. Ils ont également des problèmes de santé par rapport à leurs organes internes.

19. Sukinda, Inde

La vallée de la Sukinda abrite plus de 90 % des gisements de chromite du pays, ce qui signifie malheureusement que tant que la chromite est encore abondante, les activités minières se poursuivront sans aucun doute au cours des prochaines décennies. Cela veut également dire que les habitants de Sukinda et des environs  continueront à souffrir des conséquences sanitaires de l’exposition à l’eau contaminée, comme la tuberculose, l’infertilité et les hémorragies internes soudaines.

18. La Oroya, Pérou

pri.org

La ville minière de La Oraya, située dans les Andes péruviennes, est l’un des endroits les plus pollués d’Amérique du Sud centrale. Les ressources extraites de La Oraya comprennent le cuivre, le zinc et le plomb. L’élimination inadéquate des résidus de plomb a fait de La Oraya un village de la mort pour les enfants, dont plus de 99 % ont été empoisonnés par le métal lourd. Nul besoin de vous dire d’éviter cette région du monde…

17. Dzerjinsk, Russie

reddit.com

À l’époque de la Russie soviétique, Dzerjinsk était l’endroit où on fabriquait des armes chimiques et biologiques. Pendant près de 70 ans, environ 300 000 tonnes de déchets chimiques ont été éliminées dans la ville et les villages environnants. Aujourd’hui, les conséquences des erreurs du passé se font toujours sentir dans l’incapacité du sol à produire des récoltes. En outre, les quelque 250 000 habitants n’ont qu’une espérance de vie de 45 ans, alors que la moyenne russe est de 70 ans.

16. Norilsk, Russie

rbth.com

Norilsk est connue pour abriter les plus grands composés métallurgiques du monde entier. C’est aussi la ville la plus polluée de Russie. La ville d’environ 200 000 habitants compte également six mines souterraines où l’on continue de pomper du cuivre, du nickel et du cobalt depuis le début du XXe siècle. Bien que Norilsk Nickel, la société minière de nickel, ait saisi des activités dans l’un de ses complexes de traitement, les dommages sont déjà faits.

15. Agra, Inde

metro.co.uk

Agra, où coule le fleuve Yamuna et où se trouve le Taj Mahal, est l’une des villes les plus polluées d’Inde et du monde entier. Comme vous pouvez l’imaginer, la plus grande source de revenus d’Agra provient du tourisme et de l’artisanat. Mais c’est de moins en moins le cas depuis qu’Agra a été classée quatrième ville la plus polluée en 2016.

14. Kanpur, Inde

businessinsidermalaysia.my

Kanpur, en Inde, compte près de 3 millions d’habitants. C’est aussi l’endroit où on trouve l’air le plus pollué au monde, ce qui entraîne l’admission quotidienne de patients atteints de cancer du poumon à l’hôpital. Contrairement à tant d’autres villes sur notre liste, le problème de pollution de Kapur n’est pas causé par des politiques minières clémentes, mais plutôt par une abondance de véhicules à moteur et de combustion de combustibles fossiles.

13. Maïlou-Sou, Kirghizistan

Cette ville minière abrite environ 2 millions de malheureux qui sont exposés aux matières radioactives. Cela fait bizarrement la renommée de la ville. En 2006, environ 300 000 mètres cubes de matières radioactives se sont déversés dans la rivière Mailuu-Suu à la suite d’un des nombreux glissements de terrain survenus cette année-là.

12. Jakarta, Indonésie

thenation.com

Dans un pays de plus de 250 millions d’habitants, la capitale de l’Indonésie, Jakarta, en compte plus de 9 millions. Les modes de transport les plus courants à Jakarta sont les véhicules à combustibles fossiles, dont plus de 26 millions de motocyclettes, 5 millions de voitures, 1 million d’autobus et 6 millions de camions. Chaque jour, au moins un résident pauvre meurt à cause de la mauvaise qualité de l’air. Mieux vaut éviter cet endroit si vous tenez à votre santé.

11. Amasya, Turquie

hurriyetdailynews.com

L’ensemble du pays de la Turquie risque de connaître la même mauvaise qualité de l’air qu’Agra, en Inde, et Jakarta, en Indonésie, mais Amasya, située dans la région de la mer Noire, est la pire en termes de pollution. Alors que la richesse des citoyens turcs augmente dans cette ville urbaine, la demande de véhicules à moteur à combustion fossile augmente, ce qui contribue au problème global de la pollution atmosphérique. Il est conseillé aux résidents d’éviter autant que possible de sortir à l’extérieur. Nous vous suggérons fortement de ne pas aller à cet endroit si l’envie vous prend de voyager en Turquie.

10. Los Angeles, États-Unis

cnbc.com

La principale source de pollution de l’air à Los Angeles provient de journées trop chaudes et ensoleillées et de précipitations insuffisantes. Cette situation, combinée à la quantité astronomique de véhicules a fait de cette ville celle qui est la plus polluée par l’ozone au monde.

9. Beijing, Chine

dailysignal.com

De tous les pays du monde, c’est la Chine qui consomme le plus de charbon, et c’est le principal problème à l’origine de la mauvaise qualité de l’air à Beijing. Cette situation, conjuguée à l’augmentation du nombre de véhicules à moteur dans la capitale du pays, a forcé le gouvernement à obliger ses citoyens à porter un masque facial lorsqu’ils sortent à l’extérieur. En 2013, l’exposition à l’air pollué a entraîné près d’un million de décès de décès dans le monde.

8. Peshawar, Pakistan

dawn.com

L’horrible qualité de l’air de Peshawar est due à une combinaison de combustibles fossiles, à la mauvaise gestion des émissions des fours industriels et des briqueteries, et à la combustion des ordures. Outre les risques évidents pour la santé qu’entraîne le smog qui en résulte, cela réduit aussi considérablement la visibilité, et de nombreux habitants de la ville évitent d’utiliser les véhicules comme moyen de transport fiable.

7. Yanbu, Arabie Saoudite

pollution.news

La ville industrielle de Yanbu est l’un des endroits les plus pollués d’Arabie Saoudite. La pollution de l’air en ville est devenue un danger public, à tel point que les fumées toxiques sont inhalées en grande quantité dès que vous sortez à l’extérieur. Des villes jusqu’à 60 kilomètres de distance sont exposées à presque la même concentration d’odeurs toxiques que Yanbu, ce qui n’est pas du tout rassurant.

6. Dubaï, Émirats arabes unis

uae-medicalinsurance.com

La consommation de pétrole et d’essence, ainsi que l’essor du secteur industriel à Dubaï, est ce qui noie ce paradis touristique dans un nuage de smog. Une grande partie de la pollution est liée à la restauration du secteur touristique en pleine croissance. L’Agence de l’environnement – Abu Dhabi (EAD) fait tout ce qu’elle peut pour aider à réduire les émissions, mais cela est vraiment ardu, surtout avec la construction de nouveaux bâtiments et la venue constante de touristes dans le pays.

5. Kampala, Ouganda

ubc.ca

La toxicité qui sévit à Kampala, en Ouganda, est principalement due à une augmentation drastique de l’utilisation des véhicules, au brûlage des ordures à ciel ouvert et à un manque d’efforts de la part du gouvernement local pour résoudre les problèmes environnementaux. Une étude réalisée en Ouganda a révélé que 14 % des enfants âgés de 14 ans ou moins souffrent d’asthme. Ce qui est triste, c’est que cette tendance à la hausse devrait se poursuivre pour de nombreuses générations à venir.

4. Bamenda, Cameroun

bbc.co.uk

Comme tant d’autres pays et lieux sur notre liste, Bamenda, au Cameroun, connaît une crise environnementale due au nombre élevé de véhicules, à la mauvaise gestion des déchets industriels et au manque de gestion du gouvernement. Le pire, c’est que la couche d’ozone au-dessus du Cameroun s’amincit à un rythme alarmant. Cela est donc extrêmement inquiétant…

3. Linfen, Chine

greenpeace.org

Il n’est pas surprenant que Linfen, l’une des plus grandes villes minières de Chine, soit aux prises avec un important smog depuis quelques décennies. Ce qui est choquant, c’est que le gouvernement local dispose de nombreuses lois antipollution importantes, mais les mineurs privés – c’est-à-dire illégaux selon toutes les normes – continuent à ignorer toutes les politiques afin d’aider le pays à satisfaire ses besoins énergétiques toujours croissants. Il semblerait que l’environnement ne soit pas une priorité pour ceux-ci…

2. Téhéran, Iran

livingintehran.com

Les zones urbaines d’Iran, en particulier Téhéran, sont victimes de l’augmentation des émissions de gaz des véhicules. De plus, presque toutes les régions du pays sont exposées aux déchets d’activités industrielles et de raffinage. Il est extrêmement difficile de respirer dans la capitale du pays, c’est pourquoi les visiteurs sont avertis de ne pas visiter le pays pour l’instant. À cause de la pollution, mais aussi pour des raisons politiques.

1. Manama, Bahreïn

albiladpress.com

Même si l’Arabie saoudite est le premier pollueur du Golfe, Bahreïn, en particulier la ville de Manama, se trouve très proche en deuxième. Ce qui fait peur, c’est que le smog de pollution est dissimulé par des tempêtes de poussière régulières. Ainsi, lorsque la poussière se dépose, les citoyens sont attirés dans un faux sentiment de sécurité et finissent par inhaler des fumées toxiques provenant des fonderies voisines.